Faire du camping en pleine nature nécessite de suivre un ensemble de règles et de directives

Vous ne pouvez pas monter votre tente où vous voulez en Europe. Ce que vous allez apprendre dans ce post, c’est ce que vous devez garder à l’esprit lorsque vous faites du camping sauvage.

Où que vous soyez, vous voulez monter votre tente. Vous pouvez garer votre van sur un petit terrain à l’orée de la forêt et profiter de la vue sur la rivière et les chutes d’eau. Sans le bruit des campeurs, des voisins ou de qui que ce soit d’autre. Le camping sauvage est un mode de vie pour de nombreuses personnes. Vivre en harmonie avec la nature. Même si c’est juste pour un court voyage de trois jours. Malgré le calme et l’indifférence apparents, vous ne devez pas le faire sans réfléchir. Avant toute chose, assurez-vous que le camping sauvage est légal dans le pays où vous vous rendez.

Ne laissez aucune trace derrière vous

Le conseil le plus important en matière de camping sauvage est de laisser votre emplacement exactement comme vous l’avez trouvé. Pour éviter de laisser des déchets derrière soi, il est nécessaire de se retirer de la situation. Cependant, beaucoup de gens ignorent que même les déchets alimentaires biodégradables dans la nature, et notamment en haute montagne, se décomposent beaucoup plus lentement que dans la vallée. Les bananes, par exemple, mettent jusqu’à trois ans pour se décomposer sous nos latitudes. Par conséquent : Soyez un modèle et emportez les déchets des autres avec vous.

Se comporter de manière réfléchie

Imaginez que vous êtes un campeur sauvage invité dans la nature. En conséquence, agissez et essayez de préserver autant que possible les bases de la vie végétale et animale. Évitez de faire du bruit au milieu de la nuit, lorsque la plupart des animaux sauvages sont éveillés et plus susceptibles d’être surpris. Personne ne doit pouvoir voir l’intérieur de votre chambre, même s’il est invité.

A lire aussi : La liste des meilleurs endroits à visiter en Grèce

Décidez en connaissance de cause de l’endroit où vous voulez dormir

Pensez à éviter les zones présentant des transitions notables entre la forêt et la prairie, ainsi que les populations d’arbres isolées, les zones de broussailles riches en broussailles, les plaines de la variété Bruyère, les terrains ou les zones comportant de nombreux sentiers pour le faune. Vous devez également être vigilant lorsque vous sortez tard le soir en ville, sur les autoroutes, ou près des bars ou d’autres lieux où les fêtes sont courantes. Il est important de garder un œil sur les moustiques lorsqu’il y a beaucoup d’eau autour. L’idéal est de choisir un endroit bien caché et bien gardé, qui ne se trouve ni sur une autoroute ou une route publique, ni sur une propriété privée.

N’allumez pas de feu

Faites toujours cuire vos repas dans un réceptacle de camping sécurisé. Les feux d’artifice à ciel ouvert sont généralement interdits dans les zones de conservation et les zones forestières désignées. Sinon, respectez les lois et les ordonnances locales. Si c’est autorisé, maintenez le feu à une faible intensité, soyez particulièrement prudent dans des circonstances sèches, et soyez conscient des dangers des feux de forêt.

Le camping sauvage doit être bien préparé.

Prenez soin de vous si vous souhaitez faire du camping par vous-même. Si vous prévoyez de passer quelques nuits dans la nature, il est évident que vous aurez besoin de vêtements de rechange, d’une trousse de premiers secours, d’un vêtement de pluie et de suffisamment de nourriture pour toute la durée du voyage. Ce dont personne ne veut parler, mais qui est essentiel : des toilettes extérieures. Choisissez un endroit situé à au moins 50 mètres de l’eau et utilisez du papier hygiénique recyclé que vous emporterez dans une pochette.

Une distinction avec le camping traditionnel

Passer du camping traditionnel au camping primitif a un impact important sur l’expérience globale. Au-delà de l’élément pratique, qui signifie que vous n’aurez pas accès aux commodités comme dans un camping traditionnel, il y a aussi l’élément sécurité et bien-être. N’installez pas votre campement dans une zone potentiellement dangereuse, ou dans une zone à risque. En ville ou à proximité de lieux publics, il ne faut pas camper en raison du risque d’être surpris par la police ou d’autres autorités dans ce genre de situation. Par la même précaution, on ne campera plus dans des zones isolées, au cas où quelque chose de fâcheux se produirait, comme un accident de voiture. Vous serez moins visible à mesure que vous vous éloignerez, mais vous serez aussi plus exposé. Essayez de trouver le bon équilibre.

Vacances en camping à Argelès

Si vous ne trouvez pas d’endroit pour bivouaquer ou si la zone vous semble dangereuse ou risquée, envisagez de passer la nuit dans un vrai camping. Dans les villes côtières comme Argelès-sur-Mer, il n’y a pas beaucoup d’endroits tranquilles pour installer un campement de fortune. Il n’y a pas beaucoup de tolérance pour le camping sauvage. Planter une tente ici serait donc une perte de temps et d’énergie. Comme les droits de camping officiels sur place sont raisonnables, vous ne serez pas privé de la possibilité d’explorer la ville ou le coin endormi voisin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.